facebooktwitteryoutube
in - 19 Nov, 2015
by richo - no comments

EDITO

Le Judaïsme a une position ambivalente face à l’adoption : de la Bible jusqu’à aujourd’hui, les exemples d’adoption sont nombreux.

Pourtant, seule, la mère transmet l’identité religieuse à son enfant. Cette filiation, fondée sur les liens du sang semble donc rendre impossible toute procédure d’adoption. Mais à travers le Talmud, les Rabbins ont réussi à apporter des solutions afin de concilier la Loi juive (Halakha) au désir d’enfants des couples juifs… Plus de 25000 couples en France sont en attente d’adoption et plus de 8000 font une demande chaque année.

Qu’en est-il pour les familles juives qui souhaitent adopter ? Quelles solutions la Loi juive a-t-elle prévue pour pallier l’absence de filiation adoptive dans les textes sacrés ?

Dans la majorité des cas, les enfants adoptés actuellement par des familles juives ne sont pas juifs de naissance. Ils viennent du Vietnam, du Guatemala… Ils sont blancs, noirs, asiatiques… Cela demande un engagement profond des parents qui devront affronter le regard des autres mais c’est aussi créer un pont entre les cultures et s’ouvrir aux autres…

En France et partout dans le monde l’actualité se veut particulièrement mouvementée ces dernières semaines… Vous pourrez en juger par vous même en parcourant nos colonnes d’infos.

Toute l’équipe du Magazine le Peuple Juif vous souhaite de bonnes fêtes de Pessa’h 5778 et une bonne lecture.

David SOUSSAN