facebooktwitteryoutube
in - 19 Nov, 2015
by richo - no comments

EDITO

Regard juif sur le divorce

« Ketouba », « Guet », « Agounah »… Autant de termes relatifs au mariage et au divorce juif, et qui renvoient à la situation difficile et délicate de la femme quand le couple souhaite mettre fin à leur union…

Lorsqu’un couple est uni par la cérémonie du mariage juif, leurs âmes n’en forment plus qu’une…

A l’inverse, le divorce crée une amputation spirituelle, qui détache les parties de l’âme l’une de l’autre, formant ainsi deux être distincts.

Cette amputation, est une tragédie, mais c’est parfois le bon choix… 

Souvent quand un couple se sépare, la question n’est pas,
« Pourquoi ont-ils divorcé ? », mais plutôt, « Pourquoi donc se sont-ils mariés ? » Dans de nombreux cas, les gens divorcent pour de bonnes raisons, après s’être mariés pour les mauvaises raisons.

Le taux de divorce élevé dans la communauté juive ne doit pas nous effrayer et nous décourager à nous engager dans le mariage. Il faut plutôt renforcer notre résolution à prendre le mariage au sérieux, et s’assurer que nous choisissons notre conjoint pour les bonnes raisons.

Quelles sont les bonnes raisons ?…

Ceci est une autre question…

Prenons le contre-pied de toute la désinformation de nos confrères médiatiques français et européens, vous pourrez lire et apprécier dans ce numéro, différentes thématiques sur l’actualité en France, en Israël et partout dans le monde.

En attendant, nous vous souhaitons un bon été plein de soleil et de pensées positives et vous donnons rendez-vous dès la rentrée pour un numéro spécial fêtes de Tichri 5779.

David SOUSSAN